Pour un voyage gastronomique : osons les bouchons lyonnais !

0
255
Vues
Les Bouchons de Lyon

Un voyage en France doit toujours concilier plaisir et gastronomie, sinon autant changer de destination ! Si l’on ne devait retenir qu’une chose de la gastronomie de Lyon, ce serait sans doute ses célèbres Bouchons. Nul besoin d’être un local pour avoir déjà entendu parlé de ces restaurants typiques, à la fois simples et conviviaux.  En revanche il est plus difficile de dégoter les bonnes adresses et d’éviter les pièges à touristes sans être originaire de la Ville des Lumières. Retour sur les meilleurs plats qui composent leur menu, et les meilleurs endroits pour les essayer !

Des spécialités salées de Lyon…

Le Gâteau de Foie de Volaille de Chez Hugon

Bon OK, associer les mots “gâteau” et “foie” au sein d’une même recette est peu ragoûtant. Mais ne zappe pas ce paragraphe, tu pourrais regretter de passer à côté de cet incontournable lyonnais. Il suffit d’une bouchée pour oublier son nom et être définitivement conquis. Les bouchons Chez Hugon en ont d’ailleurs fait leur spécialité, il t’y sera servi avec la sauce Nantua d’Arlette. On en redemande !

Le Tablier de Sapeur au Morgon

C’est simple, le Morgon sert juste le meilleur tablier de sapeur du monde (en toute objectivité, bien sûr). C’est une recette à base gras-double (au revoir régime) qui n’a jamais quitté les cuisines des bouchons. Le top, c’est de l’accompagner de pommes de terre et d’un bon beaujolais, comme au Morgon. L’endroit ne paie pas de mine mais on y respire la convivialité et on goûte au bonheur des assiettes bien garnies.

…aux délices sucrées de la France

Les Quenelles de Chez Abel

LA spécialité lyonnaise par excellence. Oublie tout ce que tu penses connaître d’elles (y compris celles qu’on te servait à la cantine). Derrière une recette simple se cache un véritable savoir-faire préservé par le Chef Alain Vigneron de Chez Abel. Bon, j’avoue, j’ai un peu triché car ce n’est pas un bouchon mais un “bistrot bourgeois” dont la décoration te renverra directement au 19ème siècle. Mais tant que la cuisine est bonne, on ne va pas chipoter.

La Tarte aux Pralines de Notre Maison

La crème des desserts pour toutes les bouches sucrées. On ne peut guère faire plus simple mais c’est tellement bon qu’on en redemande. Bien entendu, les adeptes des desserts légers devront passer leur chemin, mais après être passés par la case plat de résistance massif… Autant finir sur la même note ! C’est à Notre Maison qu’il faut venir la déguster en tapant la discute avec le patron haut en couleurs de l’établissement.

Bien manger à petits prix !

Dans l’ensemble, compte une vingtaine d’euros pour te restaurer dans un Bouchon lyonnais. Privilégie évidemment le déjeuner, les formules y sont moins chères (aux alentours d’une douzaine d’euros). Sinon, je te conseille la Vieille Canaille et L’Atelier d’Yvonne pour un rapport qualité / prix défiant toute concurrence. Je t’avais prévenu, tu vas oser les bouchons lyonnais !